rencontre avec joe black critique presse L’une des raisons pour lesquelles j’aime le New Yorker est sa volonté d’être un peu différent et de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir des goûts différents de ceux des autres magazines, c’est Joe Black Press. Ils ont fait une critique sur moi et ils ont été impressionnés par mon article sur moi tel que je l’avais écrit pour le New Yorker et espéraient qu’ils le feraient régulièrement, mais ils ont plutôt demandé si je leur parlerais de ce qui s’était passé. dans ma vie.

Le New Yorker est en affaires depuis longtemps et Joe Black Press a la réputation d’être un peu différent. Et je peux l’apprécier. Cela étant dit, j’aurais aimé parler de choses dont je n’ai jamais parlé de mes expériences de vie. Ce que j’aurais aimé faire, c’était de parler à ce type, Joe Black Press, puis de lui demander son opinion sur ce que je faisais. Il n’aurait pas pensé que c’était très intelligent de faire ça car il me connaît bien et sait que je suis journaliste, pas artiste.

Donc, si vous avez déjà rencontré Joe Black Press, n’oubliez pas que vous rencontrez un journaliste et non un artiste. Il est toujours préférable de parler du travail que vous faites de manière plus objective. Mais c’est la beauté du New Yorker et sa capacité à changer le monde au fur et à mesure. Ils ne permettent pas à la presse de dicter ce qu’ils pensent de quoi que ce soit dans leur magazine. Ils sont le magazine de la presse. Pensez-y.

Categories: Uncategorized