rencontre bi quebec La rencontre bi-québécoise des Premières Nations, Métis et Inuits a eu lieu en juin 2020. Lors de la conférence, plusieurs enjeux majeurs ont été résolus et les membres des Premières Nations qui vivent dans la région se sont réunis pour renforcer leurs liens et bâtir sur leurs communautés. C’était le moment pour les gens de se rassembler pour parler de ces questions qui sont importantes pour nous tous. Il y a eu des réunions sur l’éducation, la santé, l’alimentation, le logement, le développement culturel et social, l’économie et bien plus encore.

Il y a eu des réunions sur un certain nombre de sujets, mais l’un des sujets les plus importants et abordés lors de la réunion était la sécurité alimentaire. Il y a eu beaucoup de discussions sur l’importance de l’alimentation, sur la manière d’améliorer l’agriculture et sur la nécessité d’élever les normes pour que notre alimentation soit saine. Il y a eu des discussions sur les différentes sources de nourriture pour les différentes régions du Canada et il était également important de discuter des raisons pour lesquelles il y a tant de gens qui ne mangent pas correctement. En plus de cela, il y avait aussi une idée des différents types d’aliments qui devraient être cultivés pour que le pays ait davantage accès à de bons aliments. La sécurité alimentaire est un problème majeur qui affecte le pays dans son ensemble et doit être résolu pour que nous puissions tous bien manger.

Le besoin de soins de santé pour les membres des Premières Nations, en particulier pour les aînés, a également été abordé lors de la réunion. Les soins de santé sont un problème qui afflige la communauté des Premières Nations et il était très important que les participants à la réunion se réunissent et apprennent ce qui peut être fait pour s’entraider. Il est très important que les habitants de la région comprennent cela car s’ils ne voient pas que quelqu’un d’autre a besoin d’aide, ils ne pourront pas s’aider eux-mêmes. C’est l’un des plus gros problèmes rencontrés par les habitants de la région. Les membres des Premières Nations ont pu rencontrer et interagir avec des gens des différents secteurs du gouvernement et, dans bien des cas, ils peuvent rencontrer leurs homologues dans d’autres domaines. Il était très important que les participants à la réunion comprennent qu’ils étaient en mesure de faire tant de choses, mais seulement s’ils étaient prêts à travailler ensemble.

Categories: Uncategorized